Partager :

Un colonel du Corps des gardiens de la révolution islamique, tué à Téhéran cette semaine, avait prévu de faire assassiner le philosophe français Bernard-Henri Levy, selon le quotidien américain Wall Street Journal.

M. Levy faisait partie d’une série de personnalités que Hassan Sayyad Khodaï prévoyait de faire tuer ou enlever.

Le colonel iranien avait également tenté de cibler un général américain en Allemagne et un diplomate israélien en Turquie, selon le quotidien américain.

Israël a déclaré aux Etats-Unis être responsable du meurtre de l’officier des Gardiens de la Révolution selon des informations publiées mercredi toujours par The New York Times.

Selon le quotidien, les Israéliens ont expliqué à leurs homologues américains que cette élimination était un avertissement à destination des responsables iraniens, afin qu’ils mettent fin aux opérations d’un groupe secret de la Force Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique, connu sous le nom d’unité 840, chargé d’enlever et d’assassiner des étrangers dans le monde entier, y compris des civils et des responsables israéliens.

Le colonel Sayyad Khodaï a été tué dimanche par deux motards ayant ouvert le feu sur lui dans l’est de Téhéran, selon l’agence officielle iranienne Irna. Il était, selon la télévision d’Etat iranienne, un membre de la Force Qods, l’unité d’élite des Gardiens de la Révolution en charge des opérations extérieures.

i24News.

Partager :