Partager :

Les touristes israéliens et du monde entier adorent la Place de l’Etoile. Cette place fait partie de la « définition » de la France.“ Un « condensé de la France, mélange d’individualisme forcené teinté des valeurs républicaines de respect mutuel et de solidarité”.

Courrier International : « Ne transformez pas l’Étoile en un “trou noir”, implore le correspondant britannique John Lichfield, qui voit une hérésie historique dans le projet de réduction des voies d’accès du chaotique rond-point du haut des Champs-Élysées.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, ne manque pas de courage.

À peine vient-elle d’enregistrer le score mémorable de 1,7 % à l’élection présidentielle qu’elle décide de s’attaquer à un symbole de la capitale : le maelström automobile qui entoure l’Arc de Triomphe.

Les divers assauts précédents de la maire de Paris sur le paysage urbain de la capitale lui ont déjà valu l’ire de nombreux résidents. Personnellement, la prolifération des pistes cyclables ne me pose nullement problème. J’aurais en revanche quelques objections face aux étranges structures de mobilier urbain apparues en lieu et place des traditionnels bancs et réverbères.

Vortex motorisé

Mais cette fois, Anne Hidalgo va trop loin. Ce vortex motorisé posé sur la place de l’Étoile, en haut des Champs-Élysées, est aussi emblématique de la Ville Lumière que la tour Eiffel ou l’arc triomphant dressé au centre de ce rond-point princeps.

Anne Hidalgo prévoit de réduire d’un tiers l’espace réservé aux automobiles, faisant passer le nombre de voies – théoriques – du rond-point de l’Étoile de douze à huit. Les travaux devraient commencer prochainement dans le cadre d’une plus vaste initiative visant à faire des Champs-Élysées une artère plus verte et plus connectée avant les Jeux olympiques de 2024.

Tout cela est fort bien, si ce n’est qu’elle détruit ainsi un symbole de l’exception parisienne, un véritable microcosme de la France et une merveille du monde automobile.

Car comment diable fait-on pour entrer – et sortir – d’un rond-point à douze voies où ne semble régner aucune règle ? »

Couriier International.

Partager :