Partager :

Yaël Braun-Pivet est régulièrement la cible d’injures et menaces sexistes et antisémites d’anonymes, notamment en 2021, dans le contexte des débats sur la politique sanitaire française.

Libération indique qu’elle n’est « ni pratiquante ni croyante » et qu’elle « célèbre en famille les fêtes juives, comme le faisait son père (…) et surtout son grand-père, tailleur juif polonais qui, fuyant l’antisémitisme, s’est réfugié à Nancy dans les années 30 » pour échapper aux Nazis. Après la guerre, il est médaillé de la Résistance.

LE PLUS.

Yaël Braun-Pivet , née le à Nancy (Meurthe-et-Moselle), est une avocate, militante associative et femme politique française.

Membre du Parti socialiste puis d’En marche (devenu La République en marche), elle est élue députée dans la cinquième circonscription des Yvelines lors des élections législatives de 2017. Elle est présidente de la commission des Lois constitutionnelles, de la Législation et de l’Administration générale de la République à l’Assemblée nationale, sous la XVe législature, de 2017 à 2022.

Le , elle est nommée ministre des Outre-mer par Emmanuel Macron dans le gouvernement d’Élisabeth Borne.

Yaël Braun-Pivet se présente comme une descendante de « l’immigration slave, juive polonaise et juive allemande, avec des grands-parents entrés en France avec des visas touristes » et une valise, dans les années 1930.

Son père est un modeste salarié d’une entreprise d’affichage publicitaire et sa mère, sortie de la DDASS à 16 ans, a obtenu un diplôme de sténodactylographe qui l’élève socialement. Le couple a deux enfants, un garçon et une fille.

Sa famille quitte Nancy pour s’installer au gré des mutations professionnelles de son père. À la table familiale de son enfance, les débats politiques sont fréquents.

Elle se marie à un cadre supérieur chez L’Oréal, expatrié en Asie (Taïwan, Japon), puis au Portugal, pour un retour en métropole en 2012. Ils ont cinq enfants et vivent au Vésinet.

 

Partager :