Partager :

Gabriel Attal a été nommé ministre délégué aux Comptes publics ce vendredi. Selon 20Minutes : « Une très belle promotion pour celui qui était porte-parole du gouvernement depuis 2020, après avoir occupé la fonction de secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse pendant deux ans ».

Gabriel Attal se retrouve souvent en première ligne face à la presse. Selon un article de femmeactuelle que nous avons réactualisé : « Il a été souvent visé par des insultes homophobes et a également été victime d’attaques antisémites, alors qu’il n’est pourtant pas de confession juive. Une situation que son père avait anticipée, puisqu’il avait préparé Gabriel Attal à l’affronter lorsqu’il était plus jeune ».

« Mon père m’avait dit : ‘Tu as beau ne pas être juif (je suis russe orthodoxe par ma mère), tu te sentiras toute ta vie solidaire des Juifs car tu subiras comme eux l’antisémitisme du fait de ton nom.’ Ça n’a pas manqué. Mais je ne m’en plaindrai jamais« , a révélé le membre du gouvernement dans une interview publiée dans les colonnes du magazine Gala, jeudi 19 août 2021.

Gabriel Attal est régulièrement visé par des attaques sur son orientation sexuelle, ainsi que sur ses origines. « En la matière, j’ai droit à tout. L’homophobie, bien sûr. L’antisémitisme, aussi« , a-t-il souligné.

« Au quotidien, beaucoup d’anonymes souffrent tous les jours des discriminations, sans bénéficier du même soutien et de la même protection que moi« .

L’homme politique avait porté plainte le 8 janvier 2021, après avoir reçu une lettre à caractère homophobe et antisémite qui le visait au côté de celle qui occupait précédemment son poste au sein du gouvernement : Sibeth Ndiaye.

« Pas l’habitude de relayer les immondices que je reçois. En ce début d’année, je fais une exception. Racisme, antisémitisme, homophobie, sexisme : ne prenons jamais nos valeurs pour acquises, le combat doit être permanent. Cette lettre en est une preuve supplémentaire. Plainte déposée« , avait écrit Gabriel Attal sur Instagram« .

LE PLUS. LIBERATION.

« De ses origines slaves, Attal a gardé le goût pour ces saveurs et la religion orthodoxe. Ce qui ne l’empêche pas de se faire traiter de «youpin» et autres horreurs sur les réseaux sociaux.

L’enfance est dorée, rive gauche, avec trois sœurs, un père avocat et producteur de cinéma et une mère, au départ, au foyer. L’adolescence jaunit après le divorce de ses parents et des revenus qui diminuent. Il fait de bonnes études, la chic Ecole alsacienne, puis Sciences-Po Paris. Sans oublier la maison de famille sur l’île aux Moines, en Bretagne, un «hangar d’ostréiculteur rénové», où ils se retrouvent entre cousins ».

 

Partager :