Partager :

Un sondage révèle l’état des liens entre Juifs et Arabes, un an après les émeutes qui ont secoué le pays.

Près d’un an après les émeutes qui ont secoué Israël dans le sillage de la guerre entre l’Etat hébreu et le Hamas à Gaza, 69 % des Israéliens estiment que les chances de voir les Arabes et les Juifs vivre en paix et de coexister dans les villes mixtes du pays sont nulles ou faibles, selon un sondage publié dimanche par le journal Israel Hayom.

En avril 2021, des troubles à Jérusalem pendant le mois de Ramadan s’étaient rapidement propagés dans plusieurs villes du pays. Pendant environ une semaine, les rues et les quartiers de villes mixtes tels que Lod, Ramla et Akko ont été sujets à d’importantes violences qui ont coûté la vie à trois civils juifs, tandis que près de 200 personnes ont été blessées.

Des synagogues ont été incendiées et d’innombrables commerces, bâtiments publics et résidences ont été endommagés.

Une enquête qui doit être publiée en fin de semaine pour les émeutes de l’an dernier, révèle les dimensions de la fracture qui s’est développée dans les relations judéo-arabes en Israël au cours des derniers mois.

i24News.
Partager :