Partager :

Peut-on imaginer une communauté juive sans viande cachère? Des Juifs sans le droit à la kippa ? Imaginer la vie des Juifs dans une France dirigée par l’extrême-droite est vertigineux. C’est l’exercice que je recommande à ceux qui auraient encore un doute sur la bonne attitude à adopter le 24 avril prochain.

Car, oui, l’élection de Marine Le Pen constituerait une menace existentielle pour les Juifs de France.

Tout d’abord, il ne peut y avoir d’avenir pour les Juifs de France sans liberté religieuse.

Or, Marine Le Pen et le RN ont au moins le mérite de la franchise : l’abattage rituel, demain, serait interdit. Le port de la kippa dans l’espace public, menacé. Les écoles juives, privées de financement. Ne nous faisons guère d’illusions, d’autres restrictions suivraient, au nom tantôt d’une laïcité instrumentalisée, tantôt d’une prétendue nécessité de sacrifice de la liberté des Juifs pour lutter contre le séparatisme islamiste.

Comme les Juifs dans l’ex-URSS, le but du Rassemblement National, ce sont des Juifs rendus peu à peu invisibles : des Juifs sans kippa et sans école juive. Des Juifs dont les organisations ont été progressivement affaiblies. En bref, la vision de l’extrême-droite, c’est la marranisation progressive des Juifs de France !

Deuxième point : il ne peut y avoir de Juifs libres dans un pays qui ne le serait pas.

Le pacte intime qui lie depuis plus de 200 ans les Juifs et la République repose sur l’idée que notre destin collectif dépend de l’état de la démocratie. L’Histoire le démontre : quand la démocratie s’efface, les Juifs en paient toujours le prix.
Tout, ou presque, chez Marine Le Pen veut rapetisser et amoindrir la France : son programme est une menace pour les libertés publiques. Son incompétence économique conduirait à un décrochage du pays. Ses alliances internationales avec Poutine et d’autres autocrates du monde entier mettraient la France au ban du monde libre.

Elle promet l’ordre public, nous aurions un régime autoritaire.

Elle promet de réduire les inégalités, nous aurions la paupérisation de masse.

Elle promet la souveraineté, nous aurions la vassalisation de la France.

Nous, citoyens juifs, attachés à nos libertés comme à la grandeur de la France, devons nous dresser contre la perspective de Marine Le Pen au pouvoir.

Les élections législatives s’annoncent sombres, compte tenu des scores inédits des partis populistes d’extrême-gauche comme d’extrême-droite. Nous aurons de nouvelles batailles.

Mais en attendant, le 24 avril, nous devons voter Emmanuel Macron pour faire barrage à Marine Le Pen.

Yonathan Arfi

Partager :