Partager :

Le candidat du parti Reconquête, Eric Zemmour, est arrivé en tête à la Présidentielle 2022 en Israël. La participation a été faible avec moins de 10% de votants (9,84%). Dans ce scrutin du dimanche 10 avril, le candidat (53,59% des voix) a devancé Emmanuel Macron (31,72% des suffrages exprimés) et loin devant Valérie Pécresse (5,64%). Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon suivent avec respectivement 3,32% et 1,63%. (Radio J. Gabriel Attal)

Plusieurs milliers de français juifs témoignent avoir reçu un message signé Éric Zemmour vendredi soir. Alors que la campagne présidentielle touchait à sa fin, des messages particulièrement ciblés ont été envoyés par l’équipe d’Éric Zemmour.

Un message qui relayait un texte du parti Reconquête, destiné aux Français de confession juive et qui relatait entre autres les principales problématiques vécues par la communauté juive en France : le terrorisme, l’antisémitisme islamique non reconnu par les représentants communautaires, et bien d’autres encore.

Les destinataires auraient été identifiés comme ceux qui auraient particulièrement montré un intérêt pour le sujet de l’antisémitisme en France. La Cnil ouvre une instruction sur le sujet, rappelant l’interdiction de recueillir des données concernant l’origine, la religion, ou les convictions.

Le candidat qui a obtenu 7,1% des voix au premier tour de la Présidentielle fait aujourd’hui l’objet d’une enquête de la part de la CNIL. Il risque une amende de 20 millions d’euros ainsi que cinq ans de prison. « Toutes les personnes ayant reçu ce SMS doivent normalement avoir donné leur accord pour être contactées par l’équipe d’Éric Zemmour dans la mesure où il s’agit d’une finalité spécifique », rappelle Oriana Labruyère, avocate. L’équipe de campagne du candidat assure avoir obtenu cet accord.

Arielle Wilhelm (Radio J)

Partager :