Partager :

Naftali Bennett a réagi mercredi soir à la démission de la député Idit Silman de la coalition, affirmant que celle-ci « a été persécutée pendant des mois, avec une violence verbale des soutiens de Bibi (Benyamin Netanyahou) et (Betsalel) Smotrich d’un niveau des plus terribles. Elle m’a décrit les menaces contre le lieu de travail de son mari Shmulik et ses enfants au Bnei Akiva. Elle était brisée à la fin. »

« La principale chose que nous devons faire maintenant est de stabiliser la faction et la coalition. J’ai parlé à tous les chefs de parti, tout le monde veut continuer avec ce gouvernement. Ce gouvernement travaille pour tous les citoyens du pays », a ajouté Naftali Bennett.

« L’ensemble du gouvernement a été fondé sur le maintien du statu quo, et non sur des mouvements brusques. L’alternative, ce sont de nouvelles élections et peut-être encore d’autres élections ensuite, et un retour aux jours d’instabilité dangereuse pour l’État d’Israël », a-t-il souligné.

Le Premier ministre a estimé que cet événement offre « une opportunité pour tirer des leçons et combler les fossés qui se sont créés. ».

La députée Idit Silman, élue de la formation de droite Yamina de M. Bennett, a quitté dans la matinée la coalition après une querelle cette semaine avec le ministre de la Santé, Nitzan Horowitz (gauche).

Celui-ci a demandé aux hôpitaux, en conformité avec une décision de la Cour suprême, d’autoriser la distribution de pain au levain – et non azyme comme le veut la tradition juive – pendant la Pâque juive qui doit débuter la semaine prochaine.

« Malheureusement, je ne pourrai pas contribuer à nuire à l’identité juive de l’État d’Israël et du peuple d’Israël », a déclaré Idit Silman lorsqu’elle a annoncé sa démission.

i24News.

Partager :