Partager :

Israël a exprimé lundi son soutien à la proposition d’autonomie du Maroc pour le Sahara occidental à l’issue du sommet historique dans le Néguev qui s’est tenu dimanche et lundi.

Suite à sa rencontre avec Nasser Bourita, le ministre israélien des Affaires étrangères et hôte du sommet, Yaïr Lapid, a publié une déclaration selon laquelle les pays travailleraient ensemble pour contrer « les tentatives d’affaiblissement de la souveraineté et de l’intégrité territoriale marocaines ».

Le Maroc considère le Sahara Occidental comme faisant partie de son territoire, tandis que le mouvement indépendantiste du Front Polisario soutenu par l’Algérie en revendique l’indépendance. Rabat affirme que sa proposition de 2007 d’offrir l’autonomie du Sahara Occidental au sein du Maroc est le maximum qu’il puisse proposer comme solution politique au conflit.

Yaïr Lapid, faisant écho au sentiment de la Commission européenne, a également salué la récente décision de l’Espagne de soutenir le plan d’autonomie du Maroc, la qualifiant de « développement positif ».

Le Marocain Bourita a assisté au sommet régional en Israël aux côtés des ministres des Affaires étrangères d’Égypte, de Bahreïn et des Émirats arabes unis, ainsi que du secrétaire d’État américain Antony Blinken.

Le Maroc a accepté de normaliser ses relations avec Israël en 2020 dans le cadre des accords d’Abraham négociés par les États-Unis.

Suite à l’adhésion de Rabat à ces accords, et en rupture avec la politique américaine de longue date, le président de l’époque, Donald Trump, avait accepté de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental.

i24News.

Partager :