Partager :

Un tournant historique dans les relations France Israël. Ce rendez-vous des 10 ans des attentats odieux à Toulouse fut rempli de chagrin et d’émotion.

Le Président de l’Etat d’Israël, en personne, invité par le Président Macron, tous deux entourés des Présidents Sarkozy et Hollande ainsi que de l’ancien Premier ministre Manuel Valls, pour un message d’unité. Un moment fort et rare.

Le Président Macron a fait du combat contre l’antisémitisme, l’antisionisme et le terrorisme, le combat de la République. Dans un discours poignant, il s’est engagé à mobiliser tous les moyens de police, de renseignements généraux et de justice pour combattre et vaincre ces maux atroces qui ont assassiné des soldats de la République et des enfants français de confession juive. Il s’est engagé pleinement au nom de la France, comme jamais, et ceci est un changement radical de la politique du quai d’Orsay jusqu’ici. Cela veut aussi dire que le slogan gaulliste –

« Nous ne serons jamais aux côtés de ceux qui attaquent en premier » – est balayé. Quand il s’agit de la vie, il faut non seulement se battre mais il faut se battre ensemble. La signification de ce message à la veille de l’élection présidentielle est percutante et irréversible. Cela augure que face à l’immense défi de l’Iran nucléaire, nous ne serons pas seuls.

En Israël, l’ambassadeur de France, Monsieur Éric Danon, et les dirigeants de la communauté en France dont Elnet ont longuement préparé ce rendez-vous, pour lui donner tout le poids et l’écho nécessaires à un tel changement.

Ce fut fait d’une manière éclatante et qui nous offre à nous, franco-israéliens, une vision et le sentiment d’appartenir à une seule et même famille, la famille du courage, la famille des décideurs en qui placer notre confiance. Inoubliable.

Claude Grundman-Brightman
Presidente du développement francophone du Netanya Academic College
claude@grundman-ltd.co.il <mailto:claude@grundman-ltd.co.il>

Partager :