Partager :

Le Président ukrainien, Volodomyr Zelensky s’est donc adressé aux élus israéliens et aux citoyens du pays en général. Il s’est exprimé devant 100 députés pendant près de 15 minutes dans une intervention à distance qui a nécessité une préparation technique longue et complexe. Son discours a également été retransmis en direct sur les médias et sur écran géant Kikar Habima, à Tel Aviv.

Il en a profité pour sermonner Israël au regard de son attitude dans le conflit qui oppose la Russie à l’Ukraine.

En ouverture de son discours, il a cité Golda Meïr, ancienne Première ministre d’Israël, née en Ukraine :  »Nous voulons vivre avec nos voisins, ils veulent nous voir morts ».

Il a fait un parallèle entre le sort des Ukrainiens aujourd’hui et celui des Juifs pendant la Shoah.  »Souvenez-vous de cette date, le 24 février 2022 – date à laquelle la Russie a envahi l’Ukraine. C’est aussi un 24 février, en 1920, que le parti nazi a été créé. Ecoutez les propos du Kremlin. Ils utilisent la terminologie des nazis. Aujourd’hui à Moscou, on parle de nouveau de solution finale, cette fois à l’encontre des Ukrainiens. Peuple d’Israël, avez-vous vu les missiles russes tomber sur Kiev, sur Babi Yar? Savez-vous qu’il s’agit d’un mémorial de la Shoah? Les missiles russes ont touché ce lieu ainsi que Ouman, ville où se rendent des dizaines de milliers de Juifs sur la tombe de Rabbi Nahman ». Notons, qu’il a été depuis prouvé et vérifié qu’aucun missile russe n’a touché le mémorial de Babi Yar.

Puis il a mis en garde contre l’indifférence et a reproché à Israël de ne pas fournir de moyens matériels à l’Ukraine pour se battre et se défendre contre la Russie.  »Nous savons que le dôme de fer israélien est le meilleur. Puis-je demander pourquoi nous ne pouvons pas recevoir d’armes de votre part? Pourquoi Israël n’impose pas de sanctions sérieuses à la Russie? Pourquoi n’exercez-vous pas de pression sur les affaires russes? Vous devez donner des réponses à ces questions et les assumer. Les Ukrainiens ont fait leur choix, il y a 80 ans et ont sauvé des Juifs. Nous comptons des Justes parmi nous. Peuple d’Israël, vous avez vous aussi le choix ».

 

Ses propos n’ont pas laissé indifférents. En particulier, les députés ont été nombreux à s’élever contre la comparaison que le Président ukrainien a fait tout au long de son discours avec la souffrance des Juifs pendant la Shoah.  »Le Président ukrainien a attaqué Israël et fait une comparaison scandaleuse avec la Shoah. C’est une déformation de l’histoire », ont commenté certains ministres.

Yoaz Hendel, le ministre des Télécommunications s’est indigné :  »Je respecte le Président de l’Ukraine et je soutiens le peuple ukrainien dans le coeur et dans les actes. Mais il est inconcevable de transformer l’histoire abominable de la Shoah, un génocide commis aussi en terre d’Ukraine ».

Si nous avons eu la bonne traduction, Zelensky nous a demandé de nous comporter avec les Ukrainiens aujourd’hui comme eux se sont comportés avec nous, il y a 80 ans. Je suis désolé mais je crois que nous allons devoir refuser

Le député de l’opposition, Simha Rotman (Hatsionout Hadatit) a ironisé :  »Je ne comprends pas l’ukrainien mais si nous avons eu la bonne traduction, Zelensky nous a demandé de nous comporter avec les Ukrainiens aujourd’hui comme eux se sont comportés avec nous, il y a 80 ans. Je suis désolé mais je crois que nous allons devoir refuser. Nous sommes quand même une nation morale, la lumière des Nations ».

 

 

Partager :