Partager :

Guerre en Ukraine : Israël devrait aussi adopter des sanctions contre la Russie.

Après plus de trois semaines au cours desquelles Israël n’a guère participé aux sanctions contre la Russie et ses oligarques, l’Etat hébreu est en train de réviser sa position sous la pression de l’allié américain.

 

Jusqu’ici, Israël fait un peu le grand écart entre son allié américain et son voisin russe , installé à la frontière syrienne. Le pays s’est formellement prononcé contre la guerre en Ukraine mais ne s’est guère joint aux sanctions.

Ainsi, à ce jour, la compagnie israélienne El Al continue d’assurer ses vols vers Moscou et selon une chaîne de télévision israélienne, les oligarques russes ont multiplié les vols en jet privé vers Tel Aviv depuis le 24 février dernier.

Mais la situation évolue peu à peu.

C’est le mémorial de la Shoah à Jérusalem qui, le 10 mars, avait amorcé le virage pris en Israël à l’égard des sanctions, en publiant un communiqué aussi clair que bref, indiquant : « A la lumière des développements récents, Yad Vashem a décidé de suspendre le partenariat stratégique avec Monsieur Roman Abramovitch. » Stratégique en effet, compte tenu de l’ampleur du don en question : plusieurs dizaines de millions de dollars. Celui-ci avait été rendu public le 22 février, soit deux jours avant l’invasion de l’Ukraine.

Les Echos.

 

Partager :