Partager :

Israël a subi « la plus grande cyberattaque » de son histoire.

C’est ce qu’a affirmé une source issue de l’industrie de défense israélienne interrogée par le quotidien « Haaretz ».

Lundi soir, de nombreux sites Internet du pays, notamment gouvernementaux, ont été inaccessibles. Les regards se tournent vers l’Iran.

Une cyberattaque d’une envergure inédite. Des hackers ont ciblé dernier de nombreux sites Internet israéliens, notamment ceux de ministères – rendant inaccessibles la consultation de ces pages pendant une partie de la soirée.

« Au cours des dernières heures, une attaque par déni de service (DDoS) a été identifiée sur un fournisseur de communication qui, par conséquent, a pendant une courte période empêchée l’accès à un certain nombre de sites, y compris des sites gouvernementaux », a indiqué sur Twitter la direction nationale de cybersécurité.

Cet organisme n’a pas précisé l’origine de cette attaque, qui consiste à saturer les serveurs de la victime en l’ensevelissant sous les requêtes.

Les Echos.

 

Partager :