Partager :

L’ex-président américain a fait l’éloge de l' »intelligent » Vladimir Poutine et critiqué les dirigeants occidentaux « si bêtes » à ses yeux, samedi soir à la grande convention annuelle des conservateurs américains, à Orlando (Floride).

L’Otan, a-t-il dit, « a l’air tout sauf intelligente » en frappant la Russie de sanctions au lieu de se décider à la « réduire en miettes – au moins psychologiquement ».

« Le problème n’est pas que Poutine soit intelligent, parce que bien sûr il est intelligent », a-t-il poursuivi. « Le vrai problème est que nos dirigeants soient si bêtes », a-t-il dit, en imputant l’invasion de l’Ukraine par la Russie à la « faiblesse » de son successeur Joe Biden.

Il a aussi qualifié Volodymyr Zelensky d' »homme courageux », tout en affirmant la contrevérité selon laquelle le président ukrainien l’aurait disculpé du scandale qui a conduit à son premier procès en destitution.

« Comme tout le monde le comprend, cet horrible désastre ne se serait jamais produit si notre élection n’avait pas été truquée », a aussi lancé l’ex-président au cours de son discours de 86 minutes.

Le milliardaire républicain de 75 ans s’est attiré le plus d’applaudissements quand il a taxé de « connerie » le fait que les démocrates se présentent comme le parti de la démocratie.

.i24news.tv/
Partager :