Dans le New-York Times : « Le président ukrainien Zelensky, un dirigeant médiocre? »

Par |2022-02-25T08:22:53+01:00février 25th, 2022|Catégories : EDITORIAL|
Partager :

Un article du New-York Times qui a été repris et commenté en Israël : « Face à la Russie de Poutine, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, se révèle être un dirigeant “désespérément médiocre”, incapable de mesurer la gravité de la menace et de définir une stratégie, écrit cette journaliste ukrainienne. Pas besoin d’être grand clerc pour savoir à quoi doit actuellement rêver le président ukrainien, Volodymyr Zelensky : un jour normal.

L’humoriste devenu président n’aurait certainement jamais imaginé avoir autant de travail. Il s’est d’abord retrouvé mêlé à la procédure d’impeachment contre Donald Trump, a eu à gérer la pandémie de Covid-19, avant de faire face, ces derniers jours, à un risque d’invasion à grande échelle par les troupes russes [une opération militaire a été lancée le 24 février].

La situation est extrêmement grave, et Volodymyr Zelensky, qui a passé l’essentiel de sa vie à jouer les amuseurs, est dépassé.

Soucieux des gestes plus que les conséquences.

Lorsqu’il arrive au pouvoir en 2019, Zelensky s’appuie sur sa popularité de vedette télévisée pour entamer une fulgurante ascension politique. Le jugeant trop inexpérimenté, ses opposants le croient condamné à l’échec. Ses partisans, eux, le pensent capable de rompre avec les mauvaises pratiques et de mettre fin à la corruption. Ses adversaires les plus féroces affirment que Zelensky, russophone né dans l’est de l’Ukraine, n’hésitera pas à vendre son pays à la Russie. D’autres ne voient en lui qu’une marionnette des oligarques.

La vérité est plus simple. Zelensky, humoriste et homme de scène, a fini par être démasqué par la réalité, le révélant en homme désespérément médiocre.

Après trois années au pouvoir, le problème est clair : Zelensky tend à tout traiter sur le mode du spectacle. Pour lui, les gestes comptent davantage que les conséquences. Les objectifs stratégiques sont sacrifiés pour des bénéfices à court terme. Les mots qu’il emploie n’ont pas d’importance, du moment qu’ils divertissent. Et quand les critiques sont mauvaises, il fait la sourde oreille et s’entoure de fans invétérés. (www.courrierinternational.com).

Source. The New York Times.

LE PLUS. Volodymyr Zelensky né le , est un humoriste, producteur, acteur, scénariste, réalisateur et homme d’État ukrainien. Il est président de l’Ukraine depuis le .

À partir de 2015, il est l’acteur principal de Serviteur du peuple, une émission télévisée humoristique diffusée sur la chaîne 1+1 dans laquelle il incarne un professeur de lycée intègre accédant de façon inattendue à la présidence de l’Ukraine. Ce rôle lui permet d’acquérir une importante notoriété dans son pays.

Sans aucune expérience politique, il lance un parti homonyme à sa série puis se présente à l’élection présidentielle de 2019. Après une campagne atypique et minimaliste lors de laquelle il prend pour cible la corruption des élites et entretient la confusion avec son rôle dans Serviteur du peuple, il l’emporte face au chef de l’État sortant, Petro Porochenko, avec 73,2 % des voix au second tour.

À 41 ans, il devient le plus jeune président de l’histoire de l’Ukraine. Il provoque aussitôt des élections législatives anticipées, à l’issue desquelles son parti détient la majorité absolue des sièges à la Rada.

Volodymyr Zelensky naît le à Kryvyï Rih (RSS d’Ukraine), une ville industrielle russophone située près de Dnipropetrovsk, dans le sud-est du pays. Ses parents, Oleksandr Zelensky et Rimma Zelenska, sont des scientifiques d’origine juive et russophone.

Partager :

Partager cet article, Choisissez votre plateforme !

Aller en haut