Partager :

Le Premier ministre Bennett a donné une série d’interviews jeudi dans lesquelles il a fustigé son prédecesseur.

Dans une série d’interviews publiées jeudi, le Premier ministre Naftali Bennett a fustigé le leader de l’opposition Benyamin Netanyahou, vanté sa gestion de la pandémie de COVID-19 et s’est attribué le mérite d’avoir sauvé la nation de « l’abîme ».

N. Bennett a évoqué, dans un entretien accordé à Haaretz, une réunion qu’il a tenue avec son prédécesseur en mai dernier, un mois avant que la coalition actuelle ne prenne ses fonctions, révélant que le B. Netanyahou a proféré des menaces à son encontre lorsqu’il est devenu évident que N. Bennett allait se joindre à ses rivaux pour former un gouvernement.

« Tu dois savoir que j’enverrai toute ma machine de guerre contre toi, l’armée », aurait dit B. Netanyahou à N. Bennett, ajoutant que le leader du Likoud aurait fait un mouvement de bombardier en piqué avec son bras. « J’enverrai les drones sur toi, et nous verrons bien ».

Le Premier ministre a précisé que B. Netanyahou « parlait de son armée de bots, des groupes [sur les réseaux sociaux], de ses gens à la radio, à la télévision et sur internet »

N. Bennett a en outre accusé B. Netanyahou de « semer le chaos, l’hystérie et le manque de confiance » à l’égard du gouvernement actuel.

« Netanyahou a construit l’une des machines de propagande les plus efficaces qui soient », a en outre déclaré le Premier ministre au site d’information Walla. « Il invente des histoires à un rythme fou. Hier j’ai découvert que ma mère était catholique. »

« Il y a ici une machine qui produit du poison et de la haine… avec une station de radio et une chaîne de télévision, des milliers de bots et de groupes qui inventent des [nouvelles] complètement fausses et les publient sur les réseaux sociaux. Tout est au service d’un seul homme », a déclaré N. Bennett, dans une autre interview au site d’information Ynet.

Le Premier ministre a enfin abordé la pandémie de Covid sur le site Walla, assurant qu’Israël s’en sortait mieux que les autres pays, malgré les bilans alarmants dû à la propagation du variant Omicron.

Selon Our World in Data, Israël est actuellement le premier pays au monde pour le nombre d’admissions en soins intensifs par rapport à la population, et un classement du New York Times a placé Israël à la première place pour les infections par habitant pendant une grande partie de cette semaine.

« Israël s’en sort mieux que partout ailleurs dans le monde », a affirmé jeudi le Premier ministre israélien Naftali Bennett lors d’une interview accordée à Walla.

S’adressant à Ynet, M. Bennett a affirmé qu’il a été le premier dirigeant à interrompre les voyages aériens et à reconnaître le variant Omicron, avant même l’Afrique du Sud.

« Nous avons reconnu ce phénomène avant même le pays où il se produisait. J’ai été le premier dirigeant au monde à informer le public sur le phénomène Omicron. À l’époque, la maladie n’était même pas encore là », a-t-il ajouté.

Il a affirmé qu’Israël a construit un « radar » pour identifier rapidement les nouveaux variants, mais aucun détail ne figure dans la partie publiée de l’interview.

i24News.
Partager :