Partager :

Le président Isaac Herzog pourrait être le premier président israélien à se rendre en Turquie depuis Shimon Peres en 2007. Des pourparlers sont en cours entre le bureau du président et le bureau du président turc Recep Tayyip Erdogan pour la visite de Herzog, a confirmé une source à Jérusalem.

La source israélienne a souligné que l’amélioration des relations Jérusalem-Ankara ne se fera pas au détriment de l’alliance d’Israël avec la Grèce et Chypre, qui sont les adversaires historiques de la Turquie.

L’exploration et le développement du gaz naturel, un domaine dans lequel Israël travaille avec la Grèce et Chypre, a été une source de friction entre ces derniers pays et la Turquie. Erdogan a mentionné lors d’une conférence de presse mardi qu’il pourrait rencontrer Herzog et a déclaré que le Premier ministre Naftali Bennett « envoyait des messages à différents niveaux ».

« Si nous allons faire de la politique, cela ne peut pas se faire par la confrontation. Nous devons poursuivre la politique sur la voie de la paix », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il avait récemment rencontré des membres de l’Alliance des rabbins dans les États islamiques. Le bureau du président a refusé de commenter l’affaire.

Erdogan et Herzog se sont parlé au téléphone trois fois depuis que ce dernier est entré en fonction l’année dernière ; d’abord, pour féliciter le président israélien pour son nouveau poste, puis, après la sortie d’un couple israélien d’une prison turque, et la semaine dernière, après la mort de la mère d’Herzog, qui s’est accompagnée d’une lettre de condoléances.

Gabriel Attal (Radio J)

Partager :