Partager :

La ministre des Transports Merav Michaeli (Avoda) s’oppose à la nouvelle chanson d’Omer Adam – « Kakdila » (« A quoi ça ressemble » en russe).

Dans un article sur Facebook, la ministre Michaeli a écrit : « J’aimerais pouvoir être aussi léger et cool qu’Omer Adam, je le souhaite. J’aimerais pouvoir dire quel est le problème, il reprend et rebondit lors des fêtes et des mariages…

« Je souhaite que moi aussi, comme Omer Adam, ai pu ignorer et nier les conséquences des mots racistes, désobligeants et humiliants dans sa chanson. Je le souhaite. Mais malheureusement, il y a des conséquences dévastatrices avec de telles chansons et la culture qu’elles représentent et produisent.

« Je veux croire qu’Omer Adam n’est pas un homme mauvais. Je veux croire que si Omer Adam avait vu les filles dont la vie était terminée parce que quelqu’un aurait entendu une telle chanson et pensait que c’était cool …. Mais il ne les rencontrera pas. Parce qu’il choisit de ne pas le faire et de ne pas voir et de ne pas affronter la réalité. »

🟦🟦

Michaeli a noté que ses mots ne s’adressent pas seulement à Omer Adam : « Toutes les stars qui ont un tel succès et une immense admiration, ont un pouvoir énorme entre leurs mains. Et avec ce pouvoir vient une grande responsabilité. Soyons si populaires et cool sans causer d’aussi terribles dommage. C’est une belle opportunité pour prendre une telle décision pour le nouvel an ».

La nouvelle chanson d’Omer Adam est sortie en l’honneur de la fin de l’année civile. Les paroles font référence aux difficultés linguistiques des filles russophones et à leur penchant pour l’alcool. Dans « Kakadila », une personne chante, entre autres, « et elle boit pour elle, et aujourd’hui elle n’est pas du tout sûre ha ha ha ha. »

Partager :