Partager :

Plus de 5.000 manifestants de droite se sont rassemblés à Jérusalem jeudi soir devant le bureau du Premier ministre Naftali Bennett, exigeant sa démission.

« Ce gouvernement va tomber », a prévenu le chef régional de Binyamin Israel Ganz, en déclarant que ceux de droite « partaient au combat. »

La foule a scandé « Bennett démissionne, nous ne voulons plus de toi. »

Ils se sont rassemblés sous le slogan « non à la destruction de Homesh » pour exiger que le gouvernement autorise la yeshiva de Homesh située en Cisjordanie.

« C’est notre terre. La Judée et la Samarie sont une partie indivisible d’Israël », a déclaré Yossi Dagan, le chef du conseil régional de Samarie.

Le rassemblement marque le 30e jour depuis l’attentat de Homesh perpétré par des terroristes palestiniens, qui ont tiré contre un véhicule d’Israéliens, tuant Yehuda Dimentman et blessant deux autres jeunes hommes.

La semaine dernière, l’armée et les forces de police israéliennes ont procédé à la destruction du système électrique et d’habitations dans l’implantation de Homesh.

« Le gouvernement combat les victimes au lieu des terroristes. La responsabilité de la destruction incombe à Naftali Bennett. Le gouvernement a perdu le nord », avait estimé Yossi Dagan.

i24News (Copyrights).

Photo © Ariel Schalit/AP/Keystone

Partager :