Partager :

L’Israel Camerata Jerusalem, l’un des principaux ensembles classiques d’Israël, a finalement déménagé dans son nouveau domicile imposant – le bâtiment de l’International YMCA à Jérusalem – quelque 15 ans après que le déménagement ait été proposé pour la première fois. À l’époque, il avait été question que l’ICJ devienne un orchestre résident dans cette structure emblématique, mais les plans sont tombés à l’eau et l’orchestre a déménagé dans des bureaux ailleurs dans la ville. Aujourd’hui, le déménagement a finalement eu lieu, et le directeur musical fondateur Avner Biron l’a salué comme « un rêve de longue date qui nous permettra de faire beaucoup plus pour la ville ». Une sorte de cérémonie de « pendaison de crémaillère » a eu lieu lorsque le maire de Jérusalem, Moshe Lion, a assisté à un récent concert de l’ICJ dans la salle de concert du YMCA, pour allumer les lumières de Hanoukka et se joindre à l’orchestre et au public dans une interprétation de chants traditionnels de Hanoukka.

Selon Yoram Youngerman, directeur général de l’ICJ, ce déménagement est bien plus qu’une simple question d’administration. « Ce bâtiment a été créé comme un phare pour rassembler les peuples dans la paix, par le biais de la culture », dit-il, notant que le design de l’auditorium lui-même incorpore les symboles des trois religions monothéistes, « et ses espaces, ainsi que son emplacement au cœur même de Jérusalem, juste en bas de la vieille ville, nous donnent désormais une bien meilleure capacité à organiser des concerts, des activités éducatives et interculturelles qui offriront à chacun un meilleur accès et une sorte de colle artistique qui peut nous rapprocher encore plus les uns des autres ». Il cite les prochaines représentations de Pierre et le Loup de Prokofiev avec une narration en hébreu et en arabe. « Une fois que les règles du Covid seront à nouveau assouplies, nous pourrons accueillir les enfants des écoles de toute la ville, 500 à la fois. »

Des collaborations sont prévues avec des compagnies de théâtre locales, ainsi qu’avec des écoles de l’est et de l’ouest de la ville. M. Youngerman fait remarquer que les diverses activités de l’YMCA ont depuis longtemps attiré de nombreux adeptes dans les communautés arabe et juive de Jérusalem, tout en ayant des origines chrétiennes (même le terrain sur lequel il se trouve a été acheté à l’Église orthodoxe grecque). En fait, son fondateur voulait qu’il représente « un sermon dans la pierre », et il a été inauguré en 1933 avec ces mots mémorables : « Voici un lieu dont l’atmosphère est la paix, où les jalousies politiques et religieuses peuvent être oubliées et où l’unité internationale peut être encouragée et développée. » Conçu par le même architecte américain, Arthur Loomis Harmon, qui a créé l’Empire State Building, il reste l’un des bâtiments les plus remarquables de Jérusalem.

Les prochains concerts accueilleront des artistes tels que le violoniste Dmitri Berlinsky, l’ensemble MultiPiano d’Israël et une célébration de la musique estonienne avec le chef d’orchestre Andres Mustonen. Parallèlement, l’orchestre poursuivra sa série de concerts de longue date au Henry Crown Hall du Jerusalem Theatre, ainsi que son programme de tournées dans le pays et à l’étranger.

Source : Broadwayworld & Israël Valley

Partager :