Partager :

La première nouvelle banque israélienne depuis plus de 40 ans, la First Digital Bank (FDB), a levé 120 millions de dollars lors d’un tour de table de série A mené par un groupe d’investisseurs de premier plan tels que le conglomérat technologique chinois Tencent, la société financière japonaise SBI Holdings (qui faisait auparavant partie de Softbank) et la société suisse de gestion de patrimoine Julius Baer, l’une des plus anciennes institutions bancaires de Suisse, a annoncé la banque.

Cet investissement valorise la First Digital Bank à 320 millions de dollars, selon l’annonce.

La banque entièrement numérique, fondée par l’entrepreneur tech Amnon Shashua, également fondateur de la société de systèmes de conduite autonome Mobileye (filiale d’Intel), a été approuvée par la Banque d’Israël en 2019 et fonctionne actuellement en mode pilote, offrant des services bancaires aux employés et à leurs familles.

La banque a déclaré qu’elle prévoyait un soft launch, ou lancement limité, auprès du public israélien au début de l’année prochaine et une expansion future sur d’autres marchés internationaux.

La banque a environ 60 000 clients potentiels sur sa liste d’attente et emploie actuellement plus de 200 personnes, a déclaré le PDG Gal Bar Dea au Times of Israel.

La First Digital Bank est une banque indépendante qui espère concurrencer les cinq plus grands groupes bancaires du pays, qui détiennent aujourd’hui quelque 98 % du marché. En 2019, elle a été la première à recevoir une licence bancaire en Israël depuis plus de 43 ans.

La banque n’aura pas de succursales et fonctionnera en intégrant des banquiers – qui fourniront un service à la clientèle 24 heures sur 24 par le biais d’un chat en ligne et d’un centre d’appels – avec une technologie avancée basée sur l’intelligence artificielle qui vise à créer des expériences de service personnalisées pour les clients.

Elle offrira tous les services bancaires existants, notamment les comptes personnels, les comptes joints, les prêts, les dépôts, les cartes de crédit, les actions, les garanties, les ordres permanents et les devises étrangères. Les prêts hypothécaires seront ajoutés à la liste des offres à l’avenir.

Times of Israel.

Partager :