Partager :

Les parents étrangers ayant une fille enceinte autorisés à se rendre en Israël.

Les ressortissants étrangers qui ont une fille enceinte vivant en Israël seront désormais autorisés à entrer dans le pays une semaine avant la date d’accouchement de leur fille après que la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked a demandé une exemption pour ces personnes de l’interdiction d’entrée des ressortissants étrangers par Israël.

L’Etat hébreu a interdit l’entrée de tous les ressortissants étrangers la semaine dernière, avec peu d’exemptions, en raison des craintes suscitées par le nouveau variant Omicron COVID-19. Le bureau de Shaked a annoncé la décision mardi matin, affirmant que le ministère de la Santé avait accédé à sa demande à ce sujet.

La nouvelle politique entrera en vigueur dimanche 12 décembre, bien qu’il ne soit toujours pas clair si ces parents pourront soumettre des demandes de permis d’entrée avant cette date. Les parents doivent être vaccinés contre le coronavirus et devront respecter les règles de quarantaine.

Les parents de futurs pères ne seront toutefois pas autorisés à entrer. On ignore également encore si les parents de femmes qui ont accouché au cours des derniers jours seront autorisés à entrer dans le pays en vertu de la nouvelle politique d’exemption.

Gabriel Attal

(Radio J)

Partager :