Partager :

Tsahal à décidé d’investir 1 milliard de shekels pour préparer la guerre au Liban et en Syrie.

L’armée israélienne va investir un milliard de shekels (285 millions d’euros) dans des exercices d’entraînement au combat et des exercices pour les unités de réserve en 2022, alors qu’elle a commencé ce mois-ci les préparatifs d’une opération contre le Hezbollah et les milices pro-iraniennes basées au Liban et en Syrie.

Selon des informations étrangères, Israël a intensifié son implication militaire en Syrie, les informations syriennes attribuant systématiquement les frappes aériennes sur le pays à Israël, la dernière venant de lundi lorsque Tsahal aurait frappé un bâtiment vide à Damas.

La dernière frappe est survenue un peu plus d’une semaine après que deux soldats syriens ont été blessés et que des dommages matériels ont été causés par une frappe aérienne israélienne présumée visant des sites le long de la côte syrienne et dans le centre du pays. Les dernières attaques en Syrie ont visé des milices pro-iraniennes et des infrastructures du CGRI dispersées à travers le pays, ainsi que Midhat al-Saleh, un Syrien qui a passé du temps en prison pour activités terroristes et a été tué par un tireur d’élite israélien en octobre, selon des sources étrangères. rapports. Saleh était impliqué dans la planification d’une future attaque terroriste visant Israël, selon des sources israéliennes.

Jeudi, le commandement nord de Tsahal, dirigé par le commandant major-général. Amir Baram, a terminé une série d’exercices divisionnaires commencés en octobre. Les exercices comprenaient une formation à des scénarios de combat utilisant le déploiement de forces de réserve en collaboration avec des soldats du service régulier au sol, dans les airs et en mer, combinant l’utilisation d’exercices simulés, de cyber-intelligence et de drones militaires, utilisés à la fois pour le combat et le transport de marchandises.

L’un des scénarios de combat entraînés par les unités de réserve du Northern Command simulait des tirs de roquettes venant du nord et des dommages causés aux systèmes technologiques de Tsahal.

Le nouveau budget de l’armée devrait augmenter considérablement le nombre d’exercices divisionnaires, avec 20 exercices prévus pour 2021 contre 13 en 2021 et seulement trois en 2020.

Gabriel Attal (Radio J)

Partager :