Partager :

Des chercheurs de Tel Aviv ont présenté un hack étonnant qui s’appuie sur les fuites électromagnétiques émises par le chipset d’un ordinateur. L’attaque a été testée avec succès contre le logiciel de chiffrement GnuPG.

Partager :