Partager :

La présidente de la commission européenne allumera la 5e bougie de Hannouka à Bruxelles.

La présidente de la commission européenne, Ursula Von Der Leyen, et le maire de Bruxelles, Philippe Close, ont allumé la cinquième bougie de Hannouka jeudi soir à Bruxelles face au siège de la Commission européenne, un signe fort pour la communauté juive européenne.

L’allumage, organisé par le Centre communautaire juif européen en partenariat avec l’Association juive européenne et la Ville de Bruxelles, a eu lieu le jeudi 2 décembre à 18h00 sur le rond-point Schuman et a été suivi d’un concert du chanteur Alliel , révélation de l’année, aux NRJ Music Awards.

L’engagement de la présidente de la Commission européenne souligne la détermination de son institution, telle qu’énoncée dans la nouvelle stratégie de lutte contre l’antisémitisme et du soutien de la vie juive, à se tenir aux côtés des juifs européens dans la lutte contre un antisémitisme renaissant.

Gabriel Attal (Radio J)

L’histoire des Juifs en Belgique ou sur le territoire lui correspondant actuellement, est attestée du XIIIe siècle jusqu’à nos jours.

Une première installation de Juifs rhénans a lieu le long de l’axe commercial Bruges-Cologne mais elle disparaît ou se réduit presque totalement avant la fin du XIVe siècle. Des crypto-juifs venus de la péninsule ibérique s’installent également deux siècles plus tard dans le Nord du pays afin d’échapper à l’Inquisition mais c’est surtout à partir du XIXe siècle que se constitue le tissu juif du pays, avec un noyau de 30 000 personnes issues des communautés de France, des Pays-Bas et d’Allemagne, rejoints un siècle plus tard par des vagues originaires pour la plupart d’Europe de l’Est. La communauté juive atteint un pic à 100 000 membres à la veille de la Seconde Guerre mondiale et de la Shoah. Principalement concentrée autour des grandes villes de Bruxelles et d’Anvers, elle est actuellement descendue à moins de 30 000.

Partager :