Partager :

L’Allemagne, la France et le Royaume-Uni (E3), en coordination avec les États-Unis, ont fait savoir aux Iraniens que les propositions présentées par Téhéran dans le cadre des négociations sur l’accord nucléaire à Vienne n’étaient « ni sérieuses ni acceptables »,a révélé vendredi WallaNews, citant un diplomate de l’E3.

Jeudi, le négociateur en chef iranien, Ali Bagheri, a indiqué avoir fait deux propositions pour tenter de sauver l’accord sur le programme nucléaire iranien, « l’une résume les points de vue de la République islamique sur la levée des sanctions et la seconde concerne les activités nucléaires de l’Iran ».

Selon le diplomate européen cité par WallaNews, le premier document est « maximaliste », tandis que les Iraniens ont élargi leur demande de levée des sanctions au-delà du projet d’accord conclu avec l’administration Rohani en juin.

Concernant le second texte, le diplomate européen a noté que les Iraniens étaient revenus sur tous les compromis qu’ils avaient acceptés dans le projet d’accord conclu avec l’ancien gouvernement et ont réduit davantage le nombre de mesures auxquelles ils sont prêts à s’engager pour limiter leur programme nucléaire.

Les négociations marquent une pause vendredi pour permettre aux pays européens de faire le point, les pourparlers devraient reprendre dès le début de semaine prochaine.

i24News (Copyrights)


Partager :