Partager :

Au vu de l’intérêt de l’intelligence artificielle pour la recherche et développement dans de nombreux domaines, le forum TELEM a créé en février 2020 un comité dédié. Ce dernier, dirigé par le Dr Orna Berry, a suggéré’adoption d’un programme de promotion de ce secteur au niveau gouvernemental.

Le programme de promotion de l’intelligence artificielle (IA) définit les priorités à mettre en œuvre au niveau gouvernemental afin d’éviter tout retard d’Israël dans ce secteur qui, à terme, pourrait avoir un impact significatif sur les plans scientifique, technologique et économique. Le forum a approuvé les recommandations formulées par le comité Berry ainsi que le budget d’un milliard de shekels sur cinq ans. La proposition principale du programme est de stimuler la recherche et le développement dans les domaines de l’IA et de la science des données, afin d’optimiser les capacités universitaires, le travail gouvernemental, la sécurité nationale et la productivité industrielle.

Aussi, l’IA représentant un enjeu majeur pour Israël, d’autres recommandations avaient été formulées en septembre 2020 par les Professeurs Ben Israel et Matanya, dans le cadre du projet national pour les systèmes intelligents. Si les deux rapports sont complémentaires, les Professeurs Ben Israel et Matanya préconisent quant à eux la création d’un organe dédié au sein du cabinet de Premier ministre, et un investissement s’élevant à 10 milliards de shekels sur cinq ans.

Seulement, l’approbation du budget a été retardée en raison de la crise actuelle, freinant ainsi le déploiement du programme de promotion de l’IA. Une partie du budget actuellement disponible devrait néanmoins être dédiée à la mise en œuvre, certes ralentie, de ce projet. Des réflexions supplémentaires sont à prévoir afin d’arrêter un budget définitif à consacrer à l’IA dans les années à venir. Le comité Berry recommande fortement de transférer en priorité un budget partiel d’un demi-milliard de shekels afin de lancer les travaux les plus urgents et importants et de permettre à Israël de devenir un leader dans le secteur de l’IA.

Auteur : Auriane DJIAN, chargée de mission scientifique au sein du service de coopération scientifique et universitaire de l’Institut français d’Israël pour le BVST

Sources : israel valley et calcalistech

Partager :