Partager :

VU DU MAROC (Médias). « Le partenariat stratégique entre Israël et le Maroc devrait signifier le début d’une étroite collaboration sécuritaire entre les services marocain et israélien.

« L’accord se traduira dans un premier temps par un renforcement de l’échange d’informations et la tenue d’exercices conjoints », a confié un haut responsable du ministère de la Défense israélien au Times of Israel.

Ce dernier a également précisé que ce document « nous permettra d’assister le Maroc avec tout ce dont il aura besoin, tant que cela rejoint nos intérêts. Nous avons tout une alliance stratégique de savoir ».

Jérusalem compte de son côté profiter de l’expérience accumulée par les différents services de sécurité marocains dans la lutte contre le terrorisme, notamment contre des groupes comme Al Quaida et Daech.

Le mémorandum d’entente devrait également profiter à l’industrie de la défense actuellement en phase de démarrage, qui pourra profiter de transfert de technologie de l’industrie d’armement israélienne.

L’Etat hébreu a réussi lors des vingt dernières années à passer du statut d’importateur à celui de fournisseur de premier plan d’armement et technologie de défense.

Une expertise qui devrait intéresser l’industrie d’armement nationale qui a pour mission première d’offrir aux Forces Armées Royales une autonomie stratégique de manière à les prémunir d’une rupture brutale en termes d’approvisionnement. Un tissu industriel qui est également appelé à se tourner vers l’export pour pérenniser son activité, le transfert de savoir-faire prévu par l’accord conclu de coopération devrait permettre d’accompagner le futur écosystème marocain dans la mise en oeuvre des ses objectifs.

D’ailleurs, l’expertise de l’industrie israélienne de la défense est reconnue au niveau du segment des drones, des missiles, des technologies de radar. En 2020, Israël était le 8ème  fournisseur d’armes avec un volume de plus de 3% de ventes d’armes répartis entre 16 pays. Toujours lors de la même année, Jérusalem a ainsi consenti une enveloppe de 22 milliards de dollars pour son armée, ce qui représente 12% de ses dépenses gouvernementales totales qui sont allouées à la Défense.

Selon le ministère de la Défense israélien, une série de contrats de ventes d’armements et d’équipements militaires devrait être signée prochainement entre le Royaume et l’Etat hébreu.

« Il n’empêche que les deals en matière d’armements ne devraient pas former la base de la relation entre le Maroc et Israël », a signalé le même responsable au quotidien israélien.

Ce rapprochement s’inscrit, par ailleurs, dans la stratégie de diversification des partenariats stratégiques initiés par le Royaume depuis les 10 dernières années ».

L’Opinion (Copyrights).

Partager :