Partager :

Samedi, la Suisse est devenue la première nation à imposer de nouvelles restrictions aux Israéliens arrivant dans le pays, en interdisant largement l’accès à ceux qui n’ont pas de passeport européen.

Cette décision fait suite à la découverte d’un cas de la nouvelle variante Omicron en Israël, ainsi que de trois autres cas suspects, et à la crainte que d’autres cas puissent déjà se propager dans la population.

Omicron serait la souche la plus fortement mutée à ce jour du virus coronavirus, ce qui, selon les experts, pourrait signifier qu’elle se transmet plus facilement, bien qu’il ne soit pas encore clair si elle est plus dangereuse ou pas. Rappelons que selon les hypothèses du plus grand expert mondial, le professeur Raoult, chaque variant est moins dangereux, moins mortel.

La Suisse a déclaré que toute personne cherchant à entrer dans le pays en provenance d’Israël, de la Belgique, de Hong Kong et de nombreux pays africains devrait avoir la nationalité suisse ou un permis de séjour dans l’espace Schengen de l’Union européenne pour pouvoir entrer. La dangerosité du nouveau variant Omicron dépendrait de votre passeport ? Si vous possédez la double nationalité, israélienne et suisse, vous pouvez entrer en Suisse car vous ne représentez pas un risque ? Les doubles nationaux devront cependant présenter un résultat de test négatif et rester en quarantaine pendant 10 jours à leur arrivée.

« Cela s’applique également aux personnes vaccinées et aux personnes guéries », indique le communiqué de l’Office fédéral de la santé publique de la Suisse.

D’autres pays ont apparemment envisagé de prendre des mesures pour restreindre les arrivées en provenance d’Israël, les gouvernements s’efforçant de devancer Omicron, dont on craint qu’elle ne soit très contagieuse et qu’elle puisse contourner la protection vaccinale mieux que d’autres souches.

© Equipe de rédaction Israël 24/7

https://israel247.org

 

Partager :