Partager :

Le Conseil national pour la planification et la construction a récemment donné son feu vert à un plan d’agrandissement en profondeur du port de Haïfa qui va totalement modifier la physionomie de la ville et, en particulier, de la baie.

L’un des objectifs poursuivis est de redonner vie à la zone se trouvant au pied du Mont Carmel, également connue sous le nom de „ville basse“. Alors que le port de Tel-Aviv et de Jaffa attire de très nombreux visiteurs avec ses innombrables restaurants, galeries et boutiques, la zone portuaire de Haïfa est très industrialisée et peu engageante pour les touristes.

Le plan prévoit le déplacement, au nord de la zone, du port où mouillent les navires-cargos, du port militaire et du terminal à conteneurs. Le port est appelé à devenir un pôle d’attraction pour les touristes et un haut lieu de la vie nocturne. „Cette démarche va permettre de centraliser le port de Haïfa et elle aura un impact décisif non seulement sur la ville mais sur tout le nord du pays“ a déclaré le maire de Haïfa, Yona Yahav.  La renaissance de la zone portuaire a commencé il y a déjà un certain temps, lorsqu’un des entrepôts vides a été rénové de fond en comble et que le centre de formation „Carmel Academic Center“ s’est établi dans le port.

Les écologistes redoutent toutefois que l’expansion n’ait un effet néfaste sur la qualité du fleuve Kishon. Dans une revue publiée par la „Société pour la protection de l’environnement en Israël“, le groupe réclame des mesures appropriées, par exemple l’aménagement d’un parc près du fleuve, pour compenser l’impact des travaux. Par ailleurs, les mouvements écologistes souhaitent que la zone derrière le port ne devienne pas une simple aire de stockage pour conteneurs mais qu’elle soit aménagée de manière à couvrir un certain nombre des besoins de la municipalité.

Le „Carmel Academic Center“ apporte un peu d’animation à la zone jusqu’ici presque exclusivement industrialisée du port de Haïfa (photo : Yael Engelhart, Haaretz).

//israelentreleslignes.com/

Partager :