Partager :

Israël a approuvé un budget de défense pour 2022 d’un montant total d’environ 58 milliards de shekels (15 milliards d’euros), dont 7 milliards de shekels pour une attaque potentielle contre l’Iran alors qu’il s’efforce de développer ses capacités nucléaires.

Le Premier ministre, Naftali Bennett, le ministre des Finances, Avigdor Liberman, et le ministre de la Défense, Benny Gantz ont finalisé l’accord lors d’une réunion dans la nuit du mardi 27 au mercredi 28 juillet.

En raison de l’impasse politique et des élections multiples de ces dernières années, le ministère de la Défense n’a pas reçu de budget mis à jour pour 2020 et 2021 et fonctionnait sur un budget de 2019 qui totalisait 55,3 milliards de shekels. Selon le dernier accord, une grande partie du budget sera consacrée à l’acquisition d’armes et d’équipements militaires auprès d’entreprises opérant au niveau national – conformément aux menaces auxquelles Israël est confronté. Au moins 750 millions de shekels (231 millions de dollars) seront alloués au commandement du front intérieur.

Gabriel Attal

Radio J (Copyrights)

Partager :