Partager :

L’athlète israélien de jiu jitsu Amit Burshtein, 17 ans, a remporté une médaille d’or mardi lors des championnats du monde de la jeunesse à Abu Dhabi.

Mais lorsque l’hymne national israélien, l’Hatikvah, a retenti pendant la cérémonie de remise des médailles, l’adversaire kazakh de Burshtein – qui a remporté le bronze dans l’épreuve – s’est accroupi sur le podium.

La raison de ce geste n’a pas été immédiatement élucidée et un autre concurrent kazakh, qui a remporté l’argent, est quant à lui resté debout, dans la vidéo de l’incident publiée sur les médias sociaux.

« Nous sommes fiers de nos athlètes qui représentent Israël de la meilleure façon possible et nous font honneur. Nous avons été surpris de voir la vidéo », a déclaré Arik Kaplan, le chef d’Ayelet – la Fédération du sport non olympique en Israël, à la Douzième chaîne.

« Nous avons immédiatement demandé à nos représentants à Abu Dhabi d’examiner la question, en espérant qu’il ne s’agissait pas d’un acte de protestation contre l’hymne national », a ajouté Kaplan.

Lors de compétitions sportives internationales, les athlètes israéliens sont souvent confrontés à des adversaires qui refusent de concourir contre eux, de leur serrer la main ou de s’adresser directement à eux. De nombreux athlètes de nations musulmanes ont été sanctionnés pour conduite antisportive à la suite de tels incidents, notamment aux Jeux olympiques de Tokyo plus tôt cette année.

Times of Israel (Copyrights).

Partager :