Partager :

L’armée américaine teste le système de défense aérienne israélien Dôme de fer sur l’île de Guam dans le Pacifique, préoccupée par d’éventuelles attaques chinoises, a rapporté mardi le Wall Street Journal.

Le bouclier antimissile Dôme de Fer, en service depuis environ une décennie, a intercepté la majeure partie des roquettes tirées depuis la bande de Gaza sur Israël.

D’après des tests effectués par l’armée américaine en août dernier au Nouveau-Mexique, il risque toutefois d’être moins efficace contre les missiles de croisière chinois, a indiqué le journal.

Il reste néanmoins capable d’intercepter certains projectiles dont la vitesse est inférieure à celle du son, et les États-Unis poursuivent des plans distincts pour renforcer leurs défenses face aux éventuelles attaques chinoises, a précisé le quotidien américain.

Selon un rapport du Pentagone sur l’armée chinoise publié la semaine dernière, Pékin travaille actuellement à un important effort de modernisation de son armement, avec des armes capables de neutraliser les navires de guerre américains en cas de conflit régional.

Le Pentagone cite le missile DF-21D d’une portée supérieure à 1500 kilomètres, « capable de mener des frappes longue distance de précision contre des vaisseaux, y compris des porte-avions navigant dans l’ouest du Pacifique, depuis la Chine continentale ».

L’armée chinoise a déployé ces missiles durant des exercices, « un message sans ambiguïté envoyé aux opinions mondiale et régionale », selon l’amiral américain Philip Davidson.

i24 News (Copyrights)

Partager :