Partager :

Le ministère de l’Éducation prévoit de réduire les écarts éducatifs et sociaux résultant de la crise sanitaire de la COVID-19 en se concentrant sur les études linguistiques, en introduisant l’anglais comme langue parlée dès la maternelle et en développant des pistes axées sur les technologies avancées dès les premières années pour préparer les étudiants à entrer sur un marché du travail reflétant le 21e siècle.

Le ministère prévoit également de promouvoir un programme visant à accroître l’autonomie des directeurs d’école pour une prise de décision plus souple, et à superviser les garderies pour enfants jusqu’à l’âge de trois ans – qui jusqu’à récemment étaient exclues des réglementations du ministère de l’Éducation.

Times of Israel (Copyrights).

Sous le régime de la Palestine mandataire, l’anglais, l’arabe et l’hébreu étaient langues officielles. L’État d’Israël maintient les lois de la Palestine mandataire mais le 19 mai 1948 , un amendement est adopté par le gouvernement d’Israël précisant que l’anglais n’est plus langue officielle.

Partager :