Partager :

Israël libère tous les suspects dans une affaire de fraude sur le forex examinée par le FBI.

Un tribunal israélien a ordonné la libération des suspects restants accusés d’avoir fraudé des dizaines de victimes dans le monde, dans une affaire qui a été examinée par le FBI.

Des membres de l’unité de fraude Lahav 433 ont perquisitionné une entreprise spécialisée dans le commerce de devises virtuelles située à Tel-Aviv et ont arrêté 26 travailleurs soupçonnés d’avoir commis des infractions de fraude et de blanchiment d’argent sous couvert de change (Forex) en monnaies numériques, pour un montant de dizaines de millions de shekels.

Selon les enquêteurs, les suspects ont incité des victimes sans méfiance à investir leurs fonds, promettant des rendements substantiels. Après qu’une somme d’argent relativement faible ait été investie et que les investisseurs aient réalisé des gains financiers, ils ont transféré des montants plus importants de leurs économies aux suspects. Mais après que l’argent a changé de mains, les fraudeurs ont disparu. Les arrestations sont intervenues à la suite d’un renseignement du FBI, qui enquête sur l’affaire depuis plusieurs mois. La police a confisqué des ordinateurs et d’autres documents pertinents à l’enquête.

Mais, tous les suspects sauf deux ont été libérés peu de temps après leur arrestation et les détenus restants ont été libérés après que les deux autorités judiciaires – le magistrat et le tribunal de district – ont jugé qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves pour les maintenir en détention.

Les avocats des suspects ont critiqué la police, affirmant que leurs clients avaient été détenus sans motif.

Gabriel Attal

Radio J (Copyrights).

Partager :