Partager :

Israël: marathon de votes en vue de l’adoption du budget de l’État.

Les députés israéliens ont entamé un marathon de votes en vue de l’adoption du premier budget de l’État en trois ans.

Le gouvernement a jusqu’au 14 novembre pour faire adopter le budget.

« Le vote du budget est essentiel pour la stabilité de l’économie de l’État (…) certains veulent un tohu-bohu permanent, nous voulons la stabilité », a déclaré N. Bennett alors que les premiers de centaines de votes sur différents aspects du budget doivent se poursuivre sur plusieurs jours et nuits, la Knesset évoquant un « marathon parlementaire ».

« Nous sommes dans la dernière ligne droite, il y a encore des jours et des nuits blanches devant nous à la Knesset, mais ce budget sera adopté », a-t-il aussi assuré.

Selon lui, le nouveau budget présenté arrive « après trois ans et demi de chaos, de gestion défaillante et de paralysie, des années pendant lesquelles le pays a été le pion d’un jeu personnel ».

Son successeur et chef de l’opposition Benyamin Netanyahou considère le budget soumis par le gouvernement comme « mauvais pour les citoyens israéliens et pour l’État d’Israël ».

Alors que les débats houleux débutaient dans l’enceinte du Parlement en fin de journée, B. Netanyahou a dénoncé « les mensonges » du gouvernement qui selon lui avait promis « de baisser les prix et les impôts et ne font que les augmenter ». 

« Ce gouvernement doit tomber », a-t-il affirmé, affirmant que les dirigeants palestiniens ont exhorté les députés arabes à voter en faveur du budget afin que Naftali Bennett reste Premier ministre.

« Les Palestiniens savent qu’avec Bennett et Lapid, ils obtiendront ce qu’ils veulent, et ce qu’ils veulent est mauvais pour Israël », a-t-il dit.

Le gouvernement Bennett a présenté un projet de budget pour 2021 et 2022 ayant fait l’objet le 2 septembre d’un premier vote, technique, permettant aux commissions parlementaires de l’étudier avant de lancer la période cruciale des arbitrages.

La coalition dispose actuellement de 61 sièges sur les 120 du Parlement, une majorité d’un seul siège.

i24News (Copyrights).

Partager :