Partager :

Le fonds de pension de l’État de New York retirera 111 millions de dollars d’investissements de la société propriétaire de Ben & Jerry’s, en raison du boycott d’Israël par le fabricant de crème glacée, selon le New York Post.

Le contrôleur de l’État de New York, Tom DiNapoli, qui est l’unique gestionnaire du fonds commun de retraite de l’État de 263 milliards de dollars, a déclaré que la décision de la société de crème glacée de cesser de vendre des glaces en Judée-Samarie violait la politique anti-BDS de son bureau.

La politique a été établie en juin 2016 et déclare que les activités BDS sont destinées à infliger des dommages économiques à Israël. Le fonds de pension de l’État de NYS investit plus de 800 millions de dollars dans des fonds de retraite en Israël. Les entreprises qui se sont impliquées dans des activités BDS ont été prévenues que l’État retirerait ses investissements dans les retraites, a ajouté le site.

DiNapoli a ajouté: « Après un examen approfondi, le New York State Common Retirement Fund cédera ses participations dans Unilever PLC. Notre examen des activités de la société et de sa filiale Ben & Jerry’s a révélé qu’ils engagés dans des activités BDS dans le cadre de la politique de notre fonds de pension. » Un porte-parole de DiNapoli a expliqué : « Nous allons céder ces investissements. Ben & Jerry’s est engagé dans des activités BDS. »

Gabriel Attal

Radio J (Copyrights).

Partager :