Partager :

La ministre israélienne de l’Intérieur, Ayelet Shaked, a annoncé hier mardi un plan national visant à résoudre la grave pénurie de travailleurs dans le secteur hi-tech du pays, en faisant venir des travailleurs qualifiés de l’étranger.

Mme Shaked, qui a lancé ce plan avec la ministre de l’Innovation, des Sciences et de la Technologie, Orit Farkash Hacohen, a dit qu’il encouragerait immédiatement l’arrivée de talents dont le pays a tant besoin pour renforcer le secteur israélien de la haute technologie.

« Le secteur de la haute technologie est aujourd’hui une force agissante de l’économie israélienne et constitue un moteur essentiel de la croissance », a expliqué Mme Shaked.

Le nouveau plan comprend trois volets axés sur les travailleurs étrangers du secteur de la haute technologie et destinés à simplifier le processus de délivrance des permis de travail en Israël.

Dans le cadre du premier volet, les experts étrangers qui viennent travailler pour des entreprises israéliennes de haute technologie se verront délivrer des visas de travail au titre d’une procédure simplifiée et rapide.

Le deuxième volet concernera les Juifs éligibles pour immigrer en Israël, souhaitant venir en Israël pendant une période d’essai ou pour un temps limité, puis devenant susceptibles d’entamer un processus d’immigration complet.

Le troisième volet permettra de délivrer des visas de travail de trois ans aux étudiants étrangers qui ont étudié les domaines technologiques en Israël et qui souhaiteront rester et travailler dans ces domaines avant de retourner dans leur pays d’origine.

« J’espère que les entreprises israéliennes de haute technologie travailleront avec nous et recruteront des employés grâce à ce plan, plutôt que d’ouvrir des centres de R&D à l’étranger », a conclu Mme Shaked.

Source : Xinhua & Israël Valley

Partager :