Partager :

L’Union Mondiale pour la Conservation de la Nature a décerné un prix au Parc Gazelle Valley de Jérusalem pour son action contre la crise climatique.

D’après l’ONG internationale dont le siège se trouve en Suisse le parc a réussi à proposer des solutions naturelles aux crises environnementales, notamment concernant son rôle en tant que réservoir de stockage pour l’eau de pluie.

Il y a trois mois, l’organisation avait fixé un standard global pour des solutions naturelles englobant un large choix de méthodes dont la création de parcs, la planification et l’entretien de corridors écologiques ainsi que la réhabilitation de zones consacrées à la faune et à la flore.

L’objectif fixé était de toujours exploiter les possibilités offertes par la nature elle-même pour mettre en place des solutions écologiques à des problèmes cruciaux tels que le changement climatique, la disparition d’espèces animales et végétales et la diminution des inondations, des vagues de chaleur, etc., tout en offrant simultanément un refuge et un havre de paix aux riverains.

Le parc a été créé suite à la lutte menée par les riverains contre des projets de construction dans la région. En coopération avec la Société israélienne de Protection de l’Environnement, les riverains ont établi un plan pour un parc urbain destiné à protéger la population de gazelles ainsi que les autres espèces animales et végétales.

Les planificateurs du parc ont également apporté une solution aux inondations constantes dans le voisinage en créant un lac et plusieurs bassins de retenue des eaux de pluie qui, à leur tour, attirent des espèces d’oiseaux dont certaines sont menacées de disparition. 

Par ailleurs, le parc dispose d’une station de protection pour les tortues indûment retirées de leur milieu naturel.

 Le parc des gazelles à Jérusalem (photo :  Ozy Shamir/https://www.gazelle-valley.com))

https://israelentreleslignes.com/

Autres informations :
Site Internet du parc

https://www.gazelle-valley.com

Partager :