Partager :

Les systèmes informatiques du centre médical Hillel Yaffe à Hadera étaient toujours en panne ce jeudi matin à la suite d’une cyberattaque ayant visé l’hôpital la veille, selon le ministère de la Santé. Ce dernier a déclaré qu’il travaillait avec la Direction nationale de la cybersécurité et d’autres experts « 24 heures sur 24 » pour enquêter sur l’incident. Il a ajouté que des experts et des équipements ont été envoyés à l’hôpital « pour restaurer les systèmes informatiques de l’hôpital pour qu’ils fonctionnent pleinement le plus rapidement possible ».

Mercredi matin, Hillel Yaffe a affirmé n’avoir reçu aucun avertissement préalable de l’attaque contre ses systèmes informatiques. Les services médicaux d’urgence à l’hôpital se poursuivaient comme d’habitude alors qu’il passait à des systèmes alternatifs. Avec les systèmes informatiques en panne, le personnel de l’hôpital a dû enregistrer les admissions avec un stylo et du papier. De lourds retards de traitement ont été causés par le fait que les médecins devaient constamment se déplacer entre les services afin d’examiner les résultats des tests.

Hillel Yaffe traite des centaines de milliers de personnes, mais l’hôpital a souligné que la vie des patients n’avait jamais été en danger à cause de la cyberattaque. Mickey Dudkiewicz, le directeur de l’hôpital, a expliqué jeudi matin à la radio 103FM qu’il n’était pas sûr du moment où le centre médical reviendrait complètement en ligne. « C’est difficile à estimer », a-t-il lancé. « J’espère que ce sera le plus tôt possible. Le ministère de la Santé, la Direction nationale de la cybersécurité et les meilleures entreprises travaillent tous avec les experts. » Le niveau d’alerte dans tout le pays a été relevé.

Gabriel Attal

Partager :