Partager :

Les entreprises israéliennes ont levé 15 milliards d’euros en 2021, près du double de 2020.

Le secteur technologique israélien a une fois de plus battu des records de financement en capital, avec des entreprises levant un total de 17,78 milliards de dollars (environ 15 milliards d’euros) en 575 transactions depuis début 2021, soit près du double du total levé au cours de l’année 2020, elle-même une année record.

Au cours des trois premiers trimestres (T1-T3) de 2021, le montant des capitaux levés par les entreprises de haute technologie israéliennes a augmenté de 71% par rapport au total annuel de 10,3 milliards de dollars en 2020, selon les données publiées mercredi par l’IVC-Meitar Israel Tech Review, publié par le Centre de recherche IVC et le cabinet d’avocats Meitar. Le montant historique était dû en partie à un nombre important de cycles de financement de plus de 100 millions de dollars – 53 accords de ce type – qui représentaient une part de 51% de la somme totale pour les T1 à T3, selon le rapport.

Rien qu’au troisième trimestre, les entreprises israéliennes ont levé 5,89 milliards de dollars dans le cadre de 177 transactions, en légère baisse par rapport aux 6,5 milliards de dollars levés au deuxième trimestre mais plus que les 5,3 milliards de dollars au premier trimestre.

Le nombre de transactions a également atteint un niveau sans précédent. Selon l’estimation d’IVC, le nombre de transactions prévu d’ici la fin de l’année atteindra 1 800, soit un gain de 33% par rapport à 2020.

De plus, la valeur des sorties de haute technologie a grimpé en flèche jusqu’à présent cette année, atteignant 18,92 milliards de dollars, en hausse de 92% par rapport aux résultats annuels de 2020. Selon les conclusions, cela est principalement dû à une augmentation des introductions en bourse, 65 au total.

Gabriel Attal (Radio J).

Partager :