Partager :

De nombreux signes indiquent depuis un moment que le ministre de la Défense ne sent sent pas à l’aise dans le gouvernement Benett-Lapid. Benny Gantz a le sentiment d’être mis à l’écart et de ne pas jouir du respect qui lui est dû. Ses proches avaient notamment fait courir le bruit qu’il n’avait pas du tout apprécié le fait que le Premier ministre Naftali Benett ne le mette pas au courant de son intention de parler de l’opération du Mossad à la Knesset.

Ce sentiment, il l’a exprimé ouvertement pour la première fois lundi lors de la conférence de Yediot Aharonot : « J’étais au courant de tous les détails de l’opération, je l’ai autorisée, j’ai participé aux réunions préparatoires et j’ai bien-sûr suivi le déroulement de l’opération, j’en connaissais tous les détails, mais si cela avait dépendu de moi, je n’aurais pas rendu publique cette opération. Je pense que les opérations importantes de l’Etat d’Israël doivent rester secrètes (…) »

Le ministre de la Défense a toutefois voulu ne pas envenimer les choses et a rajouté que « ses relations avec Naftali Benett sont excellentes ».

Le ministre de la Défense a également évoqué les propos tenus par le ministre des Renseignements Eleazar Stern et a parlé « d’attitude qui n’aurait pas dû être adoptée et de propos qui n’auraient pas dû être tenus ».

lphinfo.com

Partager :