Partager :

Après une minutieux travail d’investigations et de préparations, plus de 350 policiers et membres d’unités d’élite des gardes-frontières ont investi 63 maisons dans lesquelles habitent des individus suspects d’appartenance à des organisations criminelles et mafieuses arabes israéliennes.

Quinze personnes ont été arrêtées et des armes ainsi que du matériel militaire ont été saisis. D’importantes sommes d’argent ont également été confisquées.

L’opération s’est déroulée dans treize localités arabes et druzes du nord du pays. Les individus arrêtés sont suspectés de détention illégale d’armes, d’attaques à main armée, violences, chantage, racket et blanchiment d’argent. (LPH Copyrights).

Certaines villes à majorité arabe abritent des familles criminelles locales. Des clans comme la famille Abdel-Kader basée à Tayibe sont impliqués dans l’extorsion, le trafic de drogue et d’armes, la fraude ainsi que le blanchiment d’argent, souvent en coopération avec les autres réseaux mafieux. Une famille criminelle arabe, la famille Jarushi de Ramla, est l’une des familles criminelles les plus puissantes d’Israël.

En 2020, la violence entre les gangs Arabes israéliens atteint un sommet avec 90 homicides. Le gouvernement promet de mettre en place un plan pour supprimer ces réseaux.

Partager :