Partager :

C’est le jour le plus saint du calendrier hébraïque. Aussi appelée le jour du «Grand Pardon», la fête (et le jeûne) du Yom Kippour commence ce mercredi 15 septembre, à 19h47, et s’achèvera ce jeudi 16 septembre au coucher du soleil, à 20h48.

Lors de cette fête, les croyants sont invités à réparer les fautes commises envers Dieu et envers toute personne de la communauté pour bien commencer l’année. En effet, cette fête correspond au dixième jour du mois de Toshri, le premier mois de l’année juive. Elle clôture les dix jours de pénitence qui ont suivi Roch Hashana, la fête du nouvel an juif.

La prière et le jeûne pour le pardon des fautes.

Pour obtenir le pardon divin, les croyants prient toute la journée à la synagogue où cinq offices obligatoires se succèdent.

Il y a la prière du soir, Maariv, la prière du matin, Cha’harit, qui comprend la lecture d’une section du Lévitique suivie de la prière de Yizkor à la mémoire des défunts, Moussaf, qui inclut un récit détaillé du service de Yom Kippour dans le temple, Min’ha, qui correspond à la lecture du Livre de Jonas et enfin Néïla, la prière de la «fermeture des portes de la miséricorde», au moment du coucher du soleil.

Les adultes devront également jeûner durant toute cette journée jusqu’au coucher du soleil, soit pratiquement 25 heures. En parallèle du jeûne et de la prière, les fidèles devront s’abstenir de se laver ou de s’appliquer des lotions, de porter des chaussures en cuir, et d’avoir des relations conjugales. Il est également interdit de travailler.

/www.cnews.fr

Partager :