Partager :

IDeux siamoises d’un an, qui étaient rattachées l’une à l’autre par la tête, ont été séparées grâce à une opération chirurgicale et ont pu se voir pour la première fois. Ce type d’opération n’a été réalisé que vingt fois dans l’histoire, et pour la première fois en Israël.
L’opération a eu lieu ce dimanche 5 septembre au centre médical Soroka de la ville de Beersheba, dans le sud d’Israël. Rarissime, ce genre de protocole n’a eu lieu que 20 fois dans toute l’histoire du monde et a nécessité une préparation de plusieurs mois. Plus étonnant encore, des dizaines de chirurgiens de toute la planète ont participé à cette mise en place d’une rare complexité.

La séparation des deux petits sœurs israéliennes a commencé sur un ordinateur, avec la création d’une modélisation de leurs deux corps reliés. Cela a permis aux médecins de comprendre comment procéder au mieux. Ces derniers ont ensuite introduit de petits sachets de silicone qui ont servi à élargir leurs peaux et éloigner les deux têtes l’une de l’autre. Tout cela afin de laisser plus de place aux instruments chirurgicaux.

Une fois les deux filles séparées l’une de l’autre après douze heures de travail, la peau élargie par l’opération précédente a permis de sceller les incisions réalisées. Les jumelles, anciennement siamoises, se portent bien. Elles respirent et mangent sans assistance. Une opération de 12 heures, en plusieurs étapes.

Depuis, les deux petites siamoises d’un an ont ainsi pu se voir pour la première fois grâce à l’opération qui les a séparées physiquement l’une de l’autre.

Partager :