Partager :

Un rapport conjoint israélo-européen été élaboré à l’occasion de la cérémonie marquant le 25e anniversaire de l’établissement des relations entre Israël et l’Union européenne dans le domaine « Recherche et Développement ». Il montre que les start-up israéliennes ne sont pas seulement présentes aux Etats-Unis mais aussi en Europe avec un chiffre impressionnant de 912 start-up présentes dans 28 pays de l’UE qui emploient au total près de 25.000 citoyens locaux.

Une analyse de l’implantation des sociétés israéliennes en Europe montre que plus d’un tiers d’entre elles se concentrent sur les domaines de l’Internet, des communications, du biomed et du clin-tech. Le pays dans lequel les sociétés israéliennes sont le plus présentes est la Grande-Bretagne, avec 405 start-up qui emploient 6300 personnes.

En Allemagne agissent 240 start-up israéliennes qui emploient 3135 citoyens allemands. En France, elles sont 183 et emploient 1985 personnes.

Tous les responsables de ces entreprises s’attendent à une croissance de leur activité en Europe dans les années qui viennent.

Même si la notoriété des start-up israéliennes installées aux Etats-Unis est très importante, elle est en progression constante en Europe grâce à la réputation israélienne qui n’est plus à démontrer dans les domaines du high tech et de l’innovation.

Yotam Zucker, l’un des responsables de Global CQ, qui a participé à l’étude a souligné que ce rapport aura un effet dans les deux sens : les Européens comprendront l’intérêt d’attirer davantage de start-up israéliennes et des entrepreneurs israéliens seront convaincus de développer leur activités sur le continent européen.

LPH (Copyrights).

Partager :