Partager :

Le ministre de la Sécurité intérieure Omer Bar-Lev a demandé au commandant de la police Yaakov Shabbtaï de ne plus faire confisquer les drapeaux de l’OLP dans les manifestations sauf en cas de « haute probabilité de troubles à l’ordre public ».

A Jérusalem, les consignes sont généralement plus strictes que dans le reste du pays où l’on voit fleurir ces drapeaux lors de manifestations anti-israéliennes.

La loi est assez floue sur cette question, car elle permet à la police de confisquer les drapeaux de l’OLP uniquement s’il s’agit d’une identification à une organisation terroriste ou si la police estime que la présence de ces drapeaux entraînerait des troubles graves à l’ordre public.

La directive du ministre de la Sécurité intérieure indique donc que la présence des drapeaux de l’OLP sera autorisée par principe sauf cas exceptionnels.

Omer Bar-Lev est un député israélien du parti travailliste. Il a siégé à la Knesset pour l’Union sioniste. De 1984 à 1987, il a dirigé la Sayeret Matkal, les forces spéciales d’élite israéliennes.

LPH (Copyrights.

Partager :