Partager :

Un jeune homme d’Ashkelon a été arrêté parce qu’il était soupçonné d’avoir menacé Bennett.

L’homme a été arrêté après avoir publié un article sur les réseaux sociaux dans lequel il écrivait, entre autres, « qu’il est la mort »  en parlant du Premier ministre.

Un habitant d’Ashkelon, âgé de 23 ans, a été arrêté hier soir pour interrogatoire, à la suite d’un article qu’il a publié dans lequel il aurait menacé de porter atteinte à la vie du Premier ministre Naftali Bennett. Dans l’article, le suspect a écrit, entre autres, qu’ »il est la mort » en parlant du du Premier ministre – et que s’il avait une arme à feu, il « viderait son chargeur sur lui ».
La police a déclaré que les enquêteurs avaient localisé le suspect à son domicile après qu’il ait publié le message sur les réseaux sociaux, et aujourd’hui, la police devrait demander au tribunal de prolonger sa détention.
L’article publié par le suspect traitait hier soir de la mort du combattant de la patrouille frontalière Barel Hadaria Shmueli, neuf jours après avoir été abattu à bout portant par un terroriste du Hamas lors des émeutes à la frontière de la bande de Gaza. L’une des balles, durant cette manifestation organisée par le Hamas, a touché Shmueli à la tête.
Hier soir, lors des funérailles du combattant , des cris désobligeants ont été entendus contre le représentant de la police Yaakov Shabtai, qui a également reçu des sifflets et des insultes de la part de la foule lors des funérailles. Le commandant du Commandement sud Eliezer Toledano a également subi des violences verbales sur les lieux.
Les responsables présents aux funérailles ont déclaré que le traitement réservé aux deux officiers était hostile et incitatif à la violence. Des jeunes hommes ont protesté auprès d’eux critiquant l’impuissance de l’armée qui semblait avoir les mains liées.
JForum et Ynet

 

Partager :