Partager :

Le ministre des Finances appelle ses collègues à « laisser l’économie fonctionner ». Le ministre israélien des Finances Avigdor Lieberman a déclaré mercredi qu’il était opposé à l’imposition de nouvelles restrictions pour faire reculer les contaminations liées à la propagation du coronavirus.

« Quand on regarde la situation de la morbidité, il y a une stabilisation des données et des raisons d’être optimiste. Nous devons arrêter de parler de nouvelles restrictions et laisser l’économie fonctionner », a-t-il affirmé.

M. Lieberman est notamment opposé à la proposition du ministre de la Santé Nitzan Horowitz de limiter les rassemblements à 400 personnes à l’intérieur et 500 personnes à l’extérieur.

Alors que des chefs d’entreprise réclament une indemnisation pour compenser les pertes présumées liées à l’imposition du passeport vert pour accéder à certains lieux publics, le ministre a déclaré : « Allez dans les parcs d’attraction et les restaurants, tout est plein ».

Israël a annoncé mardi abaisser à 30 ans l’âge minimal pour recevoir une troisième dose de vaccin contre le coronavirus afin de lutter contre une hausse des contaminations, liée au variant Delta.

L’Etat hébreu avait lancé il y a trois semaines une campagne pour permettre aux personnes âgées de 60 ans et plus de se faire injecter une troisième dose de vaccin. Il a depuis progressivement abaissé l’âge minimal.

Plus de 5,4 millions de personnes ont reçu deux doses de vaccin en Israël, soit 58% de la population, et plus d’1,5 million une troisième.

www.i24news.tv

Partager :