Partager :

Le ministère israélien des Affaires étrangères maintient certains liens avec la plupart des pays arabes, y compris ceux qui sont officiellement désignés « États ennemis » comme l’Irak, a déclaré un haut responsable du ministère des AE.

Selon i24 News :

« Au cours des vingt dernières années, le ministère des Affaires étrangères a toujours été en contact avec presque tous les acteurs du monde arabe », a déclaré le directeur sortant de la division Moyen-Orient du ministère des Affaires étrangères, Haim Regev, lors d’un briefing à Jérusalem.

Cependant, il a précisé que cette liste de contacts secrets n’incluait pas le Liban, la Syrie et le Yémen, mais qu’elle s’étendait à Bagdad.

« Il existe des raisons objectives qui peuvent appeler à l’établissement de relations entre l’Irak et Israël », avait déclaré en 2019, l’ambassadeur irakien à Washington, Fareed Yasseen.

Il avait noté qu’il existe une importante communauté irakienne en Israël qui est fière de ses origines, « mais beaucoup d’autres raisons rendent impossible la communication ouverte entre Jérusalem et Bagdad. »

L’an dernier, Israël a normalisé ses relations avec les Emirats arabes unis, Bahreïn et le Soudan et a repris ses liens diplomatiques avec le Maroc.

De nouveaux pays arabes pourraient s’ajouter à cette liste bien que pour l’heure, rien n’ai encore été dévoilé ».

Partager :